Flash info : Plyce à l’amour !

Essai-Article-St-Val

En couple ou solo, qu’on décide de la fêter ou non, rendons-nous à l’évidence : la Saint Valentin est et restera la fête de l’amour ! Et parce qu’à la Rédac’, on est un poil Bisounours, on a décidé de vous organiser une petite surprise pour les prochains jours, où humour et amour s’allient pour ne former plus qu’un. C’est beau hein ?!

Certains auront beau s’en plaindre (y compris certains à la Rédac’), la Saint Valentin reste au fond une jolie fête qu’il faut prendre avec légèreté. Partant de ce constat, c’est avec très grand plaisir que l’on vous propose à partir d’aujourd’hui, et jusqu’au fameux 14 février, un jeu concours spécial Saint Valentin.

Faites un petit tour dans l’onglet Plyce à l’amour juste au dessus, et découvrez chaque jour un nouvel article sur ce thème ! Commentez et partagez vos expériences et vos avis ; ça nous intéresse et en plus vous aurez peut-être la chance de gagner un Polaroid Cube et deux autres lots surprises à l’issue du tirage au sort le 14 Février. Foncez-y ! Et n’oubliez pas… Plyce à l’amour !

En attendant, à la Rédac’, on se demandait pourquoi la Saint Valentin restait, malgré les critiques, une fête célébrée par la majorité des couples et enviée par bon nombre de célibataires… Et voilà ce qu’on en a conclu !

La Saint Valentin pour beaucoup c’est…

« Une fête purement commerciale uniquement destinée à renflouer les caisses des fabricants de chocolats, des fleuristes, des boutiques de lingeries, des bijoutiers et des restaurateurs. VOILA. »

« Inutile Chéri(e) ! Pas besoin de ça pour te prouver que je t’aime. T’as pensé à acheter des œufs ? »

« Pour les gens niais ! Moi, si j’étais en couple par exemple, JAMAIS DE LA VIE je fêterais la Saint Valentin… Si j’étais en couple oui. »

« Une soirée comme une autre ! D’ailleurs chéri(e), t’embête pas pour mon cadeau hein, des fleurs, des chocolat, une demande en mariage, un dîner et une nuit dans un palace et… Ça ira très bien ! Faisons dans la simplicité. »

« Le jour où on m’a quitté. J’avais déjà acheté les chocolats. »

… mais finalement, on l’aime bien ce mystérieux Valentin !

Version célibataires :

Il  nous fait nous rappeler à quel point on est bien mieux seul(e) que mal accompagné(e)  lorsque l’on se décide à rappeler un(e) de ses ex le 14 février au soir, et que l’on a bien la confirmation que l’avoir quitté était la meilleure chose qui nous soit arrivée !

Les soirées en pubs ou en boîtes de nuits le 14 Février regorgent de personnes qui ne fêtent visiblement pas la Saint Valentin. Hum Hum… « Ne fête pas la Saint Valentin » = « n’est pas en couple » = « est célibataire ». Le résultat de l’équation donne donc  99,9% de chance de rencontrer le potentiel amour (le 0,1% restant représente des personnes en couple qu’il ne vaut mieux pas connaître).

Au-delà du fait que l’on peut passer sa soirée à pleurer sur son célibat (solution trop facile), on peut surtout se rendre compte à quel point on a de la chance d’être seul car : on peut s’étaler dans le lit sans avoir à se prendre des coups de coude, on peut manger ce que l’on veut quand on veut, on n’a pas à faire attention à ce que l’on porte le week-end, on ne perd pas de temps en se disputant sur le choix de la couleur des murs… Et puis quand on pleure au moins, personne n’est là pour nous voir dans cet état.

Version couple :

Qui dit Saint Valentin dit bon restaurant… Et donc bon repas. C’est toujours plaisant de s’offrir un moment à deux, dans des conditions optimales ! Il faut dire que ça change de nos plateaux télés devant Plus Belle la Vie la semaine. Bien-entendu, cela fonctionne si l’on s’y est pris à l’avance pour la réservation du restaurant (mettez-vous un rappel !).

Le 14 Février reste une preuve d’amour parmi tant d’autre mais c’est surtout l’occasion d’en mettre plein la vue à son/sa bien-aimé(e). On sort le grand jeu, on retourne quelques années en arrière au moment de la rencontre, et même si c’est le temps d’une soirée il n’y a rien de plus romantique que de la vivre pleinement à deux !

Loin de là l’idée d’être sadique, mais pouvoir se la raconter au bureau en annonçant à tous nos collègues le programme de notre soirée (en épargnant certains détails bien-entendu !), c’est jouissif ! Pour une fois que l’on n’est pas seul(e) à la Saint Valentin, on a bien le droit d’en profiter, non ?